Imps and Elfs // STORE AMSTERDAM


imps contrast
Amsterdam + enfants + vêtements = Imps and Elfs.

Difficile de passer à côté de la marque quand on habite Amsterdam, qu’on a des enfants et qu’on s’intéresse un peu à ce qu’on leur met sur le dos. Traduction française : « des lutins et des elfes », bof, gardons l’anglais. Des matières douces, des couleurs franches et des coupes confortables. Sleep, Walk and Talk : 3 grandes étapes concept essentielles. Pour les nouveaux-nés, point de dentelle et de robes à volants mais plutôt des pyjamas et des brassières moelleuses. Pour les plus grands, place aux joggings, collants ou caleçons douillets et pour les plus grands, un choix infini de jeans et de sweats colorés. Chez Imps and elfs on ne taille pas en âges mais en centimètres, on peut avoir 2 ans et mesurer 86 cm ou 92 cm. L’idée est de coller à une demande et à une réalité. Depuis 1997 Fons Cohen (directeur) et Jacqueline Streng (créa) sont à la tête de cette marque confidentielle qui n’arrête pas d’évoluer et de grandir, la preuve, un nouveau site internet qui propose leur propre marque mixée avec toutes les marques amies (kidscase, veja, anne claire petit…). Une boutique mère historique basée derrière le Vondelpark. Un espace immense où les bureaux jouxtent la salle des ventes. On y trouve des vêtements de 50cm à 164cm, du mobilier, des doudous, des écharpes, des bijoux et autres accessoires car chez Imps on est pour le mélange des genres. Depuis un an, Imps a créé une ligne maison bébé, avec du linge de lit, des langes, des bavoirs et des bodys. La plupart des pièces sont en coton bio, fabriquées en Inde, avec contrôle sur place des usines et respect des travailleurs. 
imps and elfs

image2 image6Imps and Elfs

http://friends.imps-elfs.nl/

Sloterkade 41-44
1058 HE Amsterdam
020 – 346 02 00

du lundi au vendredi 9h30/18h00

le samedi 10h/18h00

Kitsch Kitchen à Amsterdam

kitsch kitchen boutiqueDepuis 1994 (20 ans cette année !) cette entreprise néerlandaise importe depuis Mexico mais aussi d’Asie des tas d’objets pour la maison, des sacs, des nattes en plastique (les tapis, pas les cheveux), des paniers, des protèges selle de vélos, des lampions, de la vaisselle, des coussins, des carnets, des piñatas, des merdouilles ou des fauteuils. Le lieu est chaleureux, spacieux, musicalement très mexicain, et quoiqu’ il arrive on achète une bougie, un bout de toile cirée, ou un plateau. Régulièrement, l’équipe organise des ateliers Do It Yourself pour les kids, comme faire des coussins (juin/juillet).

+ un étage braderie pour les petits porte-monnaies

+ Pour les non résidents ou pour les flemmards, un site internet

Sauvés.

http://www.kitschkitchen.nl

Rozengracht 12, 1016 ♥ NB Amsterdam

ouverture du lundi au samedi de 10h à 18h et le dimanche de 12h à 17h !!

kitsch kitchen 20 ans

Pour le plaisir du web.nl # 1

vanonsVAN ONS, un site de meubles design qui retape aussi des vieux fauteuils, des chaises boiteuses ou des tables rayées. Super sélection, à tous les prix avec un look plutôt rétro 50, 60, 70. Si on ne comprend rien au dutch ça n’est pas la fin du monde car c’est l’image qui compte. On clique, avec un peu l’aide d’un dico et on regarde leur pinterest « inspiratie »qui les représente assez bien.

 

&Klevering : une boutique pour faire des cadeaux

kleveringJ’ai connu cette marque grâce à un cadeau venu de Paris (mes 2 tasses ci-dessus) et je me suis rendue compte que &Klevering c’était hollandais. Drôle de coïncidence et un aller-retour pour mes tasses. Enquête terminée je découvre 2 adresses à Amsterdam. Multi-marques, on y trouve beaucoup de vaisselle dont cette théière finlandaise Marimekko très très réussie (et que je dessine à défaut de l’avoir à la maison) ainsi que des tasses avec des poires et des pommes, des assiettes, des bols, des vases, des lampes. Aussi, mais moins intéressant, un rayon pour enfants, des B.O, des foulards et plein de choses à offrir. La flemme de se déplacer ? Ils ont un shop online, have a look.

&Klevering Zuid, Jacob Obrechtstraat 19a ♥ 1071 KD Amsterdam

&Klevering Centraal Haarlemmerstraat 8 ♥ 1013 ER Amsterdam

Success-story : VLISCO, du tissu néerlandais pour le continent africain

VLISCO3 VLISCO2VLISCO1

Vlisco ( prononcer « Flisco », le « v » toujours un « f »), c’est Le fabricant néerlandais de tissu imprimé à destination du marché africain. The référence en matière de design, baptisé « real dutch Wax », autant que la marque Liberty à Londres, voire plus, car Vlisco touche des millions de personnes en Afrique et ailleurs. Au début, on ne s’en rend pas compte car bizarrement le Wax (le nom du tissu) n’est pas très présent dans les boutiques d’Amsterdam (quelques coussins chez The Frozen Foutain ou chez Kitsch Kitchen…), c’est un constat. Pour l’histoire et pour faire court, a long time ago, enfin pas si long, les néerlandais ont eu des colonies en Indonésie. Sur place, ils industrialisent les tissus Batiks de Java (technique d’impression à la cire d’où le nom « wax ») en se disant on va faire aussi bien en produisant plus. Mais ça ne marche pas. Ils subissent un manque à gagner car les populations locales préfèrent leur propre fabrication, jugée de meilleure qualité. Or l’export asiatique du textile vers le marché européen et africain existait déjà au 19ème siècle. Pourquoi ne pas leur proposer le batik indonésien ?

En Europe, un flop, en Afrique, un hit. Sur le terrain, le dutch business est plus populaire que le business anglais. Et leur tissu fait fureur en Afrique de l’Ouest. Leur force tient au fait qu’ils créent des motifs en s’inspirant de la culture des pays africains. Welcome aux chefs de tribus portraiturés sur des robes.

D’autres théories existent sur comment ces tissus sont arrivés en Afrique, j’aime bien celle des soldats africains défendant les intérêts hollandais en Indonésie qui auraient rapporté des tissus indonésiens en cadeaux pour leur famille et auraient adopté la mode du costume imprimé… Chacun prend l’histoire qu’il souhaite mais on retiendra que les pagnes africains sont en fait indonésiens puis néerlandais.

Joie du métissage culturel.

La maison Vlisco produit toujours autant de nouveaux motifs ainsi que de très belles éditions limitées, tout près de la ville d’Eindhoven, à Helmond.

Vlisco boutique, Binnen Parallelweg 27, 5701 PH Helmond

Uncover Lab Amsterdam


moleskine1
Depuis juillet 2013, Uncover Lab est présent chez Hutspot et on se réjouit de savoir que c’est enfin possible de tatouer des objets en cuir ou en bois. Un moleskine gravé, personnalisé c’est ici que ça se passe. Une machine super perfectionnée qui customise à partir de 30 euros. Créatif à souhait. DIY !

Uncover Lab (chez Hutspot) Rozengracht, 204 ♥ 1016 NL Amsterdam

Mechanisch Speelgoed : jouets, jouets, jouets

Le royaume du jouet, sous toutes ses formes, de la tranche de pastèque en bois, à l’armoire de poupée en passant par la boule à neige et le jouet à tirer, on peut même y dégoter des puzzles « Happy Days » d’origine…La propriétaire vend des anciens stocks de jouets vintage mais aussi du neuf. Après le marché du lundi de Noordmarkt  (fripes et broc), ce serait dommage de ne pas y faire un tour. PS : Il y a un étage sombre mais rempli de trésors.

Westerstraat, 67 ♥ 1015 LW Amsterdam

JunJun et Old West deux second-hand pour enfants à Amsterdam

junjun
Dans la même veine que WollePop, deux repaires de mother qui veut à tous prix un cheval à bascule en bois vintage ou une boîte à formes écologique Plantoys. Je parle des 2 en même temps car elles sont dans la même rue, quasi côte côte. Ici, on trouve de tout selon les chineries des propriétaires, (oui oui chineries), des vêtements, des tables, des buffets, des jouets, univers enfants, cela va de soi. Le stock est très variable et ça vaut donc le coup d’y passer régulièrement.

JunJun, De Clercqstraat 97 1053 AH Amsterdam

Old West, De Clercqstraat 63 1053 AH Amsterdam

IJ hallen, la plus grande brocante des Pays-Bas

 

Un périple qui change des éternels marchés du centre. Là, on prend le bateau à la Gare Centrale, très simple d’accès, on suit le panneau « ferry ». Une fois sur le bateau on prend les embruns pendant 18 min, allez 20 pour faire large. On sent la mer même si c’est un lac, on croise des bateaux trois-mâts, des grues géantes et là on arrive. Des anciens entrepôts qui abritaient des bateaux, des grands. Des centaines d’exposants qui bradent leurs fripes et leurs vieilles nippes pour certains. Mais on y trouve des affaires, quelques meubles pas chers, des chaises, des boites à pain typiques du coin et on y mange des poffertjes, des mini crêpes de 2 cm gonflées et à peine cuites saupoudrées de sucre glace…  Une bouffée d’air une fois par mois, la prochaine a lieu le week-end du 14 février, leur site est bien mis à jour pour suivre le calendrier.image_4 image_5 image_6

Eginstill, un café dans ma cuisine

KITCHEN1egin
En se promenant au Vondelpark, l’immense parc situé au Sud-Ouest de la ville, on peut décider de le traverser en entier et de découvrir le quartier qui se trouve au bout. Chose faite. Encore des quais, toujours des quais, des canaux et une atmosphère calme. Si on marche un peu, on trouve un pont rouge, jaune et noir très graphique (et très playmobil). On s’arrête à la boutique Imps and Elfs, marque pour enfants hollandaise et on stoppe en face exactement. On y trouve un café/galerie/agence. Frans Pahlplatz en est à l’origine. On peut y boire du bon thé, du bon café et manger sur le pouce ou, rien à voir mais en fait si car Frans est architecte d’intérieur : acheter une cuisine. On est surveillés par un hibou empaillé (chiné à Montpellier) et une tête de buffle coiffé d’une casquette, rien de tel pour reprendre la route. Accueil très très friendly.

Eginstill, Schinkelhavenkade 6 ♥ 1075 VS Amsterdam

// ouvert le vendredi et le samedi (seulement hélas) car le reste du temps les designers travaillent sur leurs projets de cuisine.